Bancarisation des données en Centre-Val de Loire

En 2019, un travail a été réalisé afin de valoriser les données relatives aux paramètres hydrodynamiques des aquifères, disponibles en BSS et dans des rapports d’étude (rapports d’hydrogéologue agréé notamment). Les résultats de ce travail sont accessibles via l’espace carto du SIGES. Une présentation en est faite dans cet article.

SOMMAIRE :

  1. Démarche de valorisation des données disponibles
  2. Types de données bancarisées
  3. Mise à disposition des données
  4. Perspectives / Reste à faire

Démarche de valorisation des données disponibles

Le travail réalisé dans le cadre du projet SIGES Centre-Val de Loire a consisté à analyser, pour 323 ouvrages souterrains, les 5 800 documents relatifs aux pompages d’essai et à en extraire et/ou réinterpréter les informations relatives aux paramètres hydrodynamiques des aquifères majeurs et les propriétés hydrauliques des ouvrages (forages, puits  ).

Pour mémoire, la BSS est la base nationale qui conserve toutes les données sur les ouvrages souterrains du territoire. Actuellement cette base met à disposition du public, à l’échelle nationale, plus de 800 000 descriptions d’ouvrages souterrains accompagnées d’un ensemble de plus de 2 millions de documents numérisés.
Les informations relatives aux pompages d’essai font partie des données parfois disponibles au sein des dossiers de la BSS (cf article dédié à la géologie), mais la plupart du temps éparpillées au sein de fichiers scannés.

Ces données ont fait l’objet d’un retraitement, et d’une bancarisation au sein de la BSS, dans des onglets dédiés aux informations sur les eaux souterraines. Elles ont fait l’objet d’un contrôle succinct par le BRGM, avant bancarisation. Par ailleurs, pour quelques cas, soit 24 pompages d’essai (essai de puits   et essai nappe), une réinterprétation des essais a été réalisée à l’aide du logiciel OUAIP afin d’évaluer les paramètres hydrodynamiques.

Types de données bancarisées

Pour un essai de puits  , les principales informations bancarisées (lorsqu’elles sont disponibles) sont :

  • la date de début de l’essai (jj/mm/aaaa),
  • le débit critique déduit de l’essai de puits   (en m3/h),
  • le débit maximum de l’essai (palier le plus élevé, en m3/h),
  • le rabattement   associé à ce débit en fin d’essai (en m),
  • le débit spécifique calculé pour ce couple rabattement   et débit (en m3/h/m),
  • le débit d’exploitation de l’ouvrage qui figure par exemple sur l’arrêté pour les ouvrages AEP (en m3/h),

Pour un essai de nappe, les principales informations bancarisées (lorsqu’elles sont disponibles) sont :

  • la date de début de l’essai (jj/mm/aaaa),
  • le débit maximum de l’essai (en m3/h),
  • la durée de l’essai (en h),
  • le rabattement   associé à ce débit en fin d’essai (en m),
  • le débit spécifique calculé pour ce couple rabattement   et débit (en m3/h /m),
  • la méthode d’interprétation de l’essai (solution analytique de Theis par exemple, Hantush-Jacob, …),
  • la transmissivité déduite de l’interprétation de l’essai (en m2/s),
  • le coefficient d’emmagasinement déduit de l’interprétation de l’essai, sur un piézomètre   de façon générale (sans unité),

Mise à disposition des données

Le service de diffusion cartographique des données issues des pompages d’essai de la BSS EAU a été amélioré : ce service, mis en production mi-septembre 2019, permet désormais de visualiser cartographiquement les informations dédiées aux paramètres hydrodynamiques des aquifères.
Ce service cartographique vient ainsi compléter une 1ère version préalablement réalisée dans le cadre du SIGES aquifère   rhénan.

Les données bancarisées lors de cette phase de collecte et d’analyse sont donc disponibles sur l’espace cartographique du SIGES.

Après avoir coché la couche « Pompages d’essai avec paramètres » dans « Pompages d’essai », les ouvrages ayant fait l’objet d’essai de puits   et d’essai de nappe s’affichent sous forme de cercle.

Activation de la couche « Pompages d'essai avec paramètres » sur l'espace carto du SIGES"
Activation de la couche « Pompages d’essai avec paramètres » sur l’espace carto du SIGES

La légende est organisée de la façon suivante :

  • les demi-cercles bleu renseignent une transmissivité, celle-ci a été établie par l’interprétation d’un essai de nappe, les demi-cercles orange correspondent à l’évaluation du coefficient d’emmagasinement. Les deux couleurs, bleu et orange, figurent l’estimation des deux paramètres pour un même ouvrage.
  • la présence d’un point noir au centre du cercle indique la présence d’autres données, tel que le débit maximum d’exploitation de l’ouvrage, le débit spécifique, le débit critique.
  • l’absence de point noir au centre du cercle indiquent l’absence d’information.
Légende des ouvrages avec pompages d'essai"
Légende des ouvrages avec pompages d’essai

Perspectives / Reste à faire

Cette première itération de bancarisation des données des pompages d’essai dévoile le potentiel d’informations (données expérimentales et interprétations) disponibles dans les documents issus de la BSS ainsi que des rapports des hydrogéologues agrées (disponible via l’ARS).

A terme, d’autres opérations de collecte et d’analyse sont à prévoir en s’appuyant sur ce retour d’expérience, en bénéficiant des outils mis en œuvre pour stocker les informations et des types de documents disponibles.

Pour la région Centre-Val de Loire, on dénombre à ce jour 58901 ouvrages en BSS, dont 47600 sont des ouvrages de type « point d’eau   » avec documents numérisés. Parmi ces points d’eau, 3067 ouvrages comportent des documents relatifs aux pompages d’essai. Au regard du nombre d’ouvrages pour lesquels des données ont été bancarisées en 2019, cela laisse supposer que la part des données bancarisées est de l’ordre de 10% seulement.

A noter, les données relatives aux pompages d’essai (protocole expérimental, interprétation) n’ont pour l’instant pas de « qualification », c’est-à-dire l’établissement d’une notation permettant d’apprécier leur fiabilité, plus ou moins élevée. Il s’agit d’une piste de développement qui pourra être proposée à moyen terme afin de rendre compte des incertitudes sur le protocole des essais réalisés et la pertinence des résultats associés (bon, moyen, douteux, non connu).

Enfin, durant la compilation de ces données, le logiciel OUAIP (gratuit et disponible sur Windows à ce jour) a été utilisé pour l’interprétation de certains pompage d’essai. Il permet aux utilisateurs d’intégrer les données issues des pompages d’essai, tel que les essais de puits   et les essais de nappe, afin d’interpréter ces derniers et déduire les caractéristiques des forages et des aquifères. Pour rappel, le logiciel est téléchargeable gratuitement sur le site web OUAIP.

Revenir en haut

Pompages d’essai et paramètres hydrodynamiques