Contexte géographique et géologique - Albien

La nappe des Sables de l’Albien est bien connue en région Ile-de-France où elle est considérée comme une ressource stratégique. En région Centre, cette nappe intéresse principalement le département du Loiret où elle est présente en profondeur. Du fait de la qualité de l’eau et de sa bonne protection naturelle, l’exploitation de cette nappe est très strictement réglementée, avec des prélèvements annuels limités sur toute la région qui interdisent pratiquement tout nouveau captage.

La formation de l’Albien correspond à une succession de couches argileuses et de couches sableuses. Elle se subdivise en deux niveaux principaux :

  • Le niveau supérieur, désigné sous le terme d’argiles de « Gault » est formé d’argile   plastique légèrement sableuse ;
  • Le niveau inférieur formé de niveaux sableux et de passages argileux, classés dans l’Albien inférieur et appelé « sables verts » au sens large. C’est ce niveau qui présente un intérêt aquifère  .

L’Albien inférieur comporte trois horizons sableux principaux qui sont, de haut en bas :

  • Sables de Frécambault : ce sont des sables moyens à grossiers, jaune-vert, glauconieux ; leur épaisseur est de 20 à 45 m dans l’est du Loiret ;
  • Sables des Drillons : ce sont également des sables moyens à grossiers, peu épais de 4 à 10 m. On note souvent la présence de grès   ;
  • Sables verts (au sens strict) : ils sont épais de 5 à 15 m à l’est du Loing, mais se chargent en argile   au sud et à l’ouest.

NB : au Nord du Berry, dans la région du Pays-Fort, on ne distingue généralement pas les Sables de Frécambault et les Sables des Drillons, regroupés sous le terme de Sables de la Puisaye.

Coupe schématique de l'Albien le long des affleurements de l'Ardenne au Berry (d'après la synthèse géologique du bassin de Paris, 1980) -  voir en grand cette image"
Coupe schématique de l’Albien le long des affleurements de l’Ardenne au Berry (d’après la synthèse géologique du bassin de Paris, 1980)

L’albien a été reconnu par de nombreux forages de recherche pétrolière sous la Beauce et il est atteint par quelques forages d’eau à l’Est de la Beauce. Les sables albiens sont répartis selon 1 à 4 bancs, d’épaisseur totale atteignant 30 m environ. Cette formation plonge du SE vers le Nord, de 150 m de profondeur environ, jusqu’à plus de 600 m en limite de l’Essonne. Ils s’étendent sur la majeure partie orientale de la Beauce mais se biseautent vers l’Ouest contre la remontée du socle du Massif armoricain (D’après le rapport BRGM R 38280).

L’Albien n’est pratiquement exploitable et exploité qu’au nord-est du Loiret, où il relaie les sables néocomiens.

Revenir en haut

Nappe des sables albiens