Contexte géographique et géologique - Trias

D’après « Aquifères et Eaux souterraines en France », article dédié au Berry ( F. Lelong)

La zone d’affleurement   du Trias (secteur du Boischaut notamment) est un secteur vallonné couvert de bocages et de bois, consacré à la polyculture et à l’élevage ; il correspond aux assises le plus souvent gréseuses ou argileuses du Lias ou du Trias et il fait la transition avec les paysages de socle de la Marche et du Limousin.

Au Trias, après l’orogenèse hercynienne, une épaisse formation géologique, constituée de sédiments détritiques (arkoses, grès   et argiles) pouvant atteindre plusieurs centaines de mètres, s’est déposée sur le flanc nord du Massif central en cours de pénéplanation, lors d’une transgression marine venue de l’Est.

Cette sédimentation s’est poursuivie au cours du Lias, avec des dépôts plus fins, épais de 100 à 300 m, à dominante argileuse, et quelques alternances de dépôts carbonatés d’origine lagunaire.

L’épaisseur du Trias est irrégulière, de l’ordre de quelques dizaines de mètres dans les zones d’affleurement  , elle augmente vers le Nord, avec son enfouissement sous la série jurassique.

Ces formations affleurent an bande étroite, sur une centaine de km, d’Ouest en Est, entre la vallée de la Creuse et celle du Cher, avec une épaisseur et une extension croissante vers l’Est.

Extension des formations triasiques, d'après le référentiel BD LISA du BRGM (en rose foncé en bordure sud, les parties affleurantes) -  voir en grand cette image"
Extension des formations triasiques, d’après le référentiel BD LISA du BRGM (en rose foncé en bordure sud, les parties affleurantes)

Revenir en haut

Nappe des grès du Trias