Hydrogéologie

L’hydrogéologie est la science des eaux souterraines. C’est la partie de la géologie qui s’occupe de la circulation des eaux dans le sous-sol : recherche de nappes, évaluation des réservoirs, captages et débits possibles…

Cette rubrique propose une présentation des principales notions d’hydrogéologie, des principaux aquifères de la région Centre (Beauce, Craie   séno-turonienne, Sables et grès   du cénomanien, Sables albiens, Calcaires du jurassique, Grès   du trias), des référentiels hydrogéologiques et des karsts et cavités.

Pour un accès direct à l’essentiel des données hydrogéologiques de la région, vous pouvez consulter :

Vous pouvez également accéder ci-dessous à la vidéo de découverte des nappes d’eau souterraine de la région Centre-Val de Loire. D’une durée d’un peu plus de 5 minutes, et destinée à tous publics, cette vidéo a été réalisée pour le SIGES :

Pour consulter des extraits de la vidéo par secteur, vous pouvez également y accéder via les rubriques dédiées à chacun des principaux aquifères :

La connaissance des eaux souterraines est récente. Elle a pris son envol au XIXe siècle, portée par les découvertes de la recherche et par l’augmentation de la demande en eau douce. Jean-Baptiste Lamarck, biologiste et paléontologue français, a été le premier, en 1802, à utiliser le terme hydrogéologie. Il lui donnait le sens de « recherches sur l’influence qu’ont les eaux sur la surface du globe terrestre ». Le terme, même s’il ne concernait pas directement les eaux souterraines, anticipait fortement les fondements de cette discipline scientifique. En 1862, c’est Delesse qui a tracé la première carte piézométrique   (département de la Seine).

L’hydrogéologie s’est ainsi enracinée dans les sciences de la Terre, bénéficiant des progrès de la cartographie géologique du territoire sous l’impulsion du corps des Mines. En France, les pionniers de l’hydrogéologie étaient Héricart de Thury, Arago, Dausse, Belgrand, Darcy,… Le dernier restera célèbre grâce à la loi qui porte son nom « la loi de Darcy » et qui est devenue l’un des piliers de l’hydrogéologie.

Revenir en haut