Réalisation de traçages : déclaration et bancarisation des données

Avant de mener une opération de traçage, il est nécessaire de prévenir a minima les organismes chargés de la distribution d’eau potable ainsi que les services de la police de l’eau afin qu’ils puissent gérer les éventuels problèmes liés à ces essais (coloration de l’eau, etc.).
Il s’agit de bonnes pratiques qui sont attendues de la part des opérateurs.

A l’issue de l’opération de traçage et de l’interprétation des résultats, l’opérateur est invité à saisir les informations relatives au traçage dans l’application de saisie de la BD Traçages. Il s’agit de la base de données (nationale) développée et mise en ligne avec les données de l’inventaire de la région Centre-Val de Loire en 2016.
Accès au site web BD Traçages

Pour effectuer la saisie des données d’une opération :

  • accéder au site national de la BD Traçages, qui apporte des informations sur l’application de saisie ;
  • si ce n’est déjà fait, demander un identifiant de connexion à l’application ;
  • accéder à l’application de saisie de la BD Traçages, et compléter les différents onglets d’information (informations générales sur le traçage, points d’injection et de surveillance, résultats du traçage) ; les données sont ensuite soumises à un validateur régional qui pourra demander des compléments en cas de lacunes, ou valider le traçage qui sera ensuite accessible notamment via l’espace carto du SIGES.

Ces données viendront ainsi compléter les informations sur les traçages hydrogéologiques déjà saisies dans le cadre de l’inventaire, et visualisables sur l’espace carto du SIGES.

A partir de juin 2016, pour la réalisation d’études hydrogéologiques incluant la mise en œuvre d’un traçage, le cahier des charges établi par le donneur d’ordre devrait intégrer la nécessaire déclaration et bancarisation des résultats dans la BD Traçages. Les aides publiques apportées pour de telles études, notamment de la part des agences de l’eau, pourraient être conditionnées par la présentation dans le rapport final d’éléments confirmant la bancarisation des données.

NB : la saisie de traçages privés est également possible, ce qui permet de ne pas diffuser les informations sur les sites publics.

Ce travail de bancarisation systématique des opérations de traçage doit permettre de valoriser ces données, et de profiter à tous les acteurs de l’eau : bureaux d’études, collectivités, etc.

Revenir en haut

Traçages hydrogéologiques